Christophe Grellard

 

Maître de Conférences

Histoire de la philosophie médiévale

 

 

christophe.grellard@univ-paris1.fr

 

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UFR de Philosophie

17, rue de la Sorbonne

75231 Paris cedex 05

 

Responsable du premier cycle (Permanences : 1er semestre, mercredi 14h-15h ; 2e semestre, lundi 15h-16h)

 

Equipe de rattachement : Centre antique et médiéval, E.A. 2482 - Responsable : A. Jaulin - Université de Paris I

Membre du GDR 2522 du CNRS « Philosophie de la nature et philosophie de la connaissance au Moyen Age et à la Renaissance ».

 

Spécialité : Philosophie du moyen âge.

 

Centres d’intérêts : Théorie de la connaissance, philosophie antique

 

Domaines de recherches :

  1. Théories médiévales de l’assentiment : le problème sceptique au moyen âge, l’émergence des argumentations probables (notamment en droit), décision et action en éthique et en politique.
  2. La philosophie parisienne du 14e siècle, notamment Jean Buridan et Nicolas d’Autrécourt

 

Les enseignements de philosophie médiévale à Paris

Publications

 

Traductions

 

Nicolas d’Autrécourt, Correspondance. Articles condamnés, introduction, traduction et notes, Paris : Vrin, « Sic et Non », 2001

 

Guillaume d’Ockham, Somme de logique, 3e partie, TER, Mauvezin, 2003, en collaboration avec J. Biard et K. Ong.

 

Articles

 

« L’idée de communauté selon Guillaume d’Ockham », Revue commune, 1998

 

« Amour de soi, amour du prochain. Nicolas d’Autrécourt, Jean Buridan et l’idée d’une morale laïque (autour de l’article condamné n°66) », dans, P. Bakker, E. Faye, C. Grellard (éd.), Chemins de la pensée médiévale. Etudes offertes à Zénon Kaluza, Turnhout : Brepols, 2002

 

« Le statut de la causalité chez Nicolas d’Autrécourt », Quaestio, 2 (2002)

 

« Fides sive credulitas. Le problème de l’assentiment chez Pierre Abélard, entre logique et psychologie », Archives d’histoires littéraires et doctrinales du moyen âge, 70, (2003)

 

« Les présupposés méthodologiques de l’atomisme : la théorie du continu chez Nicolas d’Autrécourt et Nicolas Bonet », in C. Grellard (éd.), Méthodes et statut des sciences à la fin du moyen âge, Lille : Presses Universitaires du Septentrion, 2004